top of page
  • valeriegrondin

Il était une fois... Des faims de vivre



1/ Du loup à l’agneau

- Je suis là pour mourir pas pour faire des dessins ! m’aboie Monsieur 78ans de son lit à travers sa VNI (Ventilation Non Invasive qui est une aide mécanique à la respiration).

- Je ne suis pas là pour vous faire faire des beaux dessins mais plutôt pour vous proposer de voyager, vous aimez les voyages ? 

Il me regarde incrédule.

- Vous n’avez pas compris, je ne peux plus marcher, je ne peux plus rien faire ! 

La joute verbale s’est poursuivie jusqu’à ce qu’il accepte de sortir de sa chambre en fauteuil, VNI sur les genoux, pour « visiter » l’atelier.

- Maintenant que vous êtes là, ça vous plairait d’expérimenter, un peu, la création ? 

- Je ne sais rien faire ! 

- Je vous propose juste de choisir deux couleurs, de les mettre sur la feuille et de voir ce qui va se passer.

- Ah d’accord, c’est ça que vous proposez et que vous faites faire, et bien !

Malgré sa résistance et ses dénigrements, Monsieur 78ans est resté et il est revenu douze fois ! Progressivement il va se libérer de sa colère, se laisser prendre au jeu des couleurs, oser expérimenter l'inconnu de la création, se laisser surprendre, s'émerveiller de ce qu’il peut produire. Il retrouve du désir et s'aventure vers de nouveaux horizons créatifs.

- Vous serez bien là en fin de journée pour mon apéro-vernissage dans ma chambre ? me dit-il en fin de séance.

- Non je ne pourrais pas être là… 

- Alors venez demain, j’en organise un autre pour tous les soignants qui ne peuvent pas venir aujourd’hui. 

Monsieur 78ans va créer l’événement au sein du service, jouer le jeu des pastilles rouges sur les « œuvres réservées » et dédicacées pour les soignants…



Dans la continuité de cet élan de vie et « d’en-vie », Monsieur 78ans a trouvé l’impulsion nécessaire pour organiser son projet de transfert dans le sud de la France où il souhaitait finir ses jours et où il y est mort un mois après.



Merci de m'avoir accordé votre attention pendant ce récit. Je reste convaincue que l'ouverture à la création peut apporter des bénéfices significatifs tant sur le plan professionnel que personnel.

N'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez en discuter davantage.

Ensemble, continuons à favoriser un environnement où le mieux-être et le développement individuel sont au cœur de nos préoccupations.


06 61 95 01 81




5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page